Actualités

Un nouveau musée pour les décorations et ordres de chevalerie 

Le 27 décembre prochain ouvrira ses portes à Tallinn un musée des ordres de chevalerie. Saluons la création de cette nouvelle institution spécifiquement dédié au sujet. 

 

Rares sont en effet les musées uniquement réservés à la phaléristique. Si de nombreux pays possèdent de riches collections nationales, celles-ci sont la plupart du temps dispersées dans divers musées comme c'est le cas au Royaume-Uni ou en Allemagne ou exposées dans les musées d'histoire militaire, comme en Belgique.

 

Après le musée de la chancellerie des ordres néerlandais au palais de Het Loo à Apeldoorn et le musée de la Légion d'honneur à Paris, le musée de Tallinn devient la troisième institution spécifiquement consacrée aux ordres de chevalerie et aux décorations.

 

 

Dans les collections du musée, les principaux ordres de chevalerie européens sont représentés avec des insignes de l'ordre de la Jarretière et de la Toison d'or. Parmi les nombreux ordres étrangers exposés, on retrouve bien entendu les pays baltes, avec notamment un ensemble de grand-croix de l’ordre de la Croix de l’aigle. Plusieurs modèles de joaillerie seront également visibles, dont un insigne de l’ordre militaire de Marie-Thérèse (Autriche) ou encore de l’ordre de Sainte-Anne (Russie).

 

 

La France y sera représentée avec entre autre une plaque de la Légion d’honneur du Premier Empire en cannetilles, un insigne de la Couronne de fer, ou encore une plaque métallique de l’ordre de Saint-Louis d’époque Restauration.

 

 

Pour en savoir plus : http://www.tallinnmuseum.com/

Nouvelle parution : Les insignes de l’ordre du Saint-Esprit

Secrétaire-général de la Société des amis du musée de la Légion d’honneur et déjà auteur de nombreux articles sur le sujet et plus généralement sur les ordres de chevalerie, Patrick Spilliaert présente ici le fruit de plusieurs années de recherches. 

Le présent ouvrage comble une grande lacune : l’étude des insignes de l’ordre du Saint-Esprit à travers ses archives (qui ont été quasi-intégralement conservées), ce qui n’avait jamais été fait de façon aussi systématique auparavant.  

 

Qu'il s'agisse du décompte précis des colliers et des croix fabriquées et distribuées sous les différents règnes, des orfèvres, du poids et du prix des décorations, des ouvrages relatifs à l'ordre (statuts, catalogues des chevaliers, livres d'heures, histoire de l'ordre du Saint-Esprit), des jetons distribués, des costumes ou des tableaux des cérémonies... le lecteur, historien, phalériste, bibliophile, numismate ou simple curieux, trouvera ici une inépuisable mine d'informations et de nombreuses illustrations jamais encore reproduites.

 

Pour télécharger le bon de commande, cliquer ici :

Bon_commande_livre_Saint-Esprit.pdf
Document Adobe Acrobat [3.0 MB]

Une délégation de la Société des Amis du musée de la Légion d’honneur était présente aux Xe rencontres européennes de phaléristique à Dresde

 

Organisées à Paris en 2014, puis à Londres en 2015, c’est à Dresde que se sont tenues cette année les Xe rencontres européennes de phaléristique.

 

Ces rencontres se sont déroulés du 9 au 12 juin avec la participation de nombreux membres de la Société des Amis du musée de la Légion d’honneur accompagnés d’une partie de l’équipe du musée.

Organisé par la Deutsche Gesellschaft für Ordenskunde, ce congrès annuel a réuni une centaine de personnalités du monde de la phaléristique : conservateurs, collectionneurs, experts, ou encore chercheurs. Tous ont pu échanger et se retrouver dans une grande convivialité. Aux programmes figuraient des conférences sur les ordres et décorations allemandes, la découverte des grandes collections publiques et privées, dont notamment les fabuleuses décorations de la Voûte Verte ainsi que la visite du musée d’histoire militaire de Dresde.

 

Un grand merci à Bernd Döbel, président de la Deutsche Gesellschaft für Ordenskunde pour le succès de ce congrès !

 

Les nombreux liens entre les différentes sociétés phaléristiques européennes continuent de se renforcer à chaque rencontre alors que celle de 2017 se dérouleront à Lisbonne.

 

Et pour mémoire...

Le musée de la Légion d’honneur a salué le cinquantenaire de l’ordre national du Mérite dans une exposition présentée du 14 juillet 2013 au 30 septembre 2014. De Gaulle et le Mérite, création d’un ordre républicain dévoilait les coulisses de la fondation du second ordre national, pilier d’une large réforme du système de décorations françaises voulue par le Général dans une France en pleine modernisation.

 

L’exposition s’intéressait aux raisons de la création de l’ordre national du Mérite et à son contexte historique : celui de la réforme de la Légion d’honneur et des décorations françaises voulue par le général Catroux alors grand chancelier - et rendue possible grâce à l’intérêt que lui portait le général de Gaulle.

Projets, lettres, photographies, films de cérémonies de remises d’insignes, documents historiques, insignes accompagnés des outillages et video de fabrication, retraçaient l’histoire du nouvel ordre appelé à seconder la Légion d’honneur tout en rationalisant le nombre des ordres ministériels spécialisés devenu pléthorique.

 

Le rôle primordial du général de Gaulle fut particulièrement mis en lumière. Déjà fondateur de l’ordre de la Libération pendant la Seconde Guerre mondiale, le général de Gaulle s’est particulièrement impliqué dans la création de l’ordre national du Mérite et dans la rédaction des textes fondateurs. Une série de documents annotés de sa main, complétés par divers souvenirs historiques dont le collier de grand maître de l’ordre de la Libération étaient présentés au public, souvent pour la première fois, comme la maquette en plâtre de Jean Cardot, étape intermédiaire pour l’édification de la statue des Champs Elysée.

 

Codification de l’ordre, histoire de son insigne, de son brevet, cérémoniaux de remise firentt l’objet d’une étude inédite qui permet de mesurer toute l’importance des symboles dans l’élaboration de cette institution républicaine, créée au cœur du XXe siècle.

 

Ce retour sur la genèse de l’institution, à l’occasion de son cinquantenaire, fut aussi l’occasion de découvrir le visage de l’ordre aujourd’hui : une borne interactive permet encore aujourd'hui au public de consulter la liste des 306.000 titulaires de l’ordre national du Mérite, nommés ou promus depuis sa création et dont ils incarnent les valeurs et l’universalité.

 

L'exposition s'accompagnait d'une très belle publication beau-livre (toujours disponible) financée par la société des amis, auqeul plusieurs de nos membres ont été associés.

La Berline de Napoléon, mystère du butin de Waterloo.

Du 7 mars 2012 au 8 juillet 2012, le musée de la Légion d'honneur a présenté une exposition-événement. Autour d'une berline personnelle de l'empereur, prêtée par la Malmaison, étaient présentés: des effets personnels, les ordres de chevalerie décernés à Napoélon Ier - aujourd'hui exposés au musée Historique de Moscou, pièces d'argenterie et objets différents objets dispersés lors de la défaite de Waterloo. L'exposition était accompagnée de la publication d'un beau-livre / catalogue d'exposition financé par la société des amis et toujours disponible...



Le bulletin n° 14-2011 est disponible.

Vous pourez y découvrir :

  • 2011-14 - La remise de la médaille de Boston au lieutenant de vaisseau Scott de Balvery, par l'amiral É. Scott de Martinville
  • 2011-14 - La Military General Service Medal du duc de Gramont et les médailles commémoratives anglaises des guerres de la Révolution et de l'Empire, par Patrick Spilliaert
  • 2011-14 - L'ordre de la Cosse de Genêt et les colliers de livrée aux XIVe et XVe siècles, par Laurent Hablot
  • 2011-14 - L'ordre du Moretto (Vatican), par Dominique Henneresse



 

Ce numéro n'étant pas disponible en ligne, nous vous invitons à découvrir tous les autres articles de notre bulletin, dont plusieurs sont proposés en ligne.

Pour en savoir plus.